Démarches Consulaires: Azerbaïdjan

Nous avons traversé l'Azerbaïdjan à l'aide de visa touristiques assez classiques obtenus auprès de l'ambassade d'Azerbaïdjan à Tbilissi (Géorgie). La validité d'un visa de ce type est d'un mois et débute à la date inscrite par l'employé de l'ambassade sur le sticker apposé sur votre passeport.

Prendre le bateau pour la Kazakhstan: une affaire bien compliquée

Afin de nous rendre à Aktau depuis Bakou, nous avons du prendre le bateau. Ceci peut sembler anodin et sans réel intérêt au prime abord, mais il s’agit là d’une réelle aventure.

Chiens de bergers: un danger potentiel

Dans les zones rurales, plus précisément  dans les vastes prairies de l’ouest de Bakou, les seuls habitants que vous croiserez seront des bergers. Il quittent généralement leur ferme à l’aube et parcourent quelques dizaines de kilomètres avec leur bétail avant de retourner chez eux à la nuit tombée. Souvent assez peu loquaces, ils sont la plupart du temps accompagnés de plusieurs chiens de belle taille.

La corruption en Azerbaïdjan ne concerne pas (trop) le voyageur

Avant d’entrer dans ce pays tout le monde nous mettait en garde contre la corruption qui y régnait. Selon les expériences des personnes que nous avons rencontré, l’Azerbaïdjan était le paysle plus corrompu de tous les pays de l’ancien URSS. On nous l’a tellement rabâché qu’en entrant dans le pays, nous avions une légère appréhension. Pourtant nous n’avons pas été confronté à de problèmes majeurs.
 

Zone de tirs militaires près de Baku

Quelques jours avant d’arriver à Bakou, nous avons évoluer dans de vastes prairies vallonnées. Seuls quelques bergers vivaient là, dans des fermes très espacées les unes des autres. Après quelques jours de marches dans cet environnement, nous avons remarqué au sol une multitude de vieilles munitions militaires. Toute les types de munitions étaient représentés, du projectile de mitrailleuse au corps de roquette en passant par l’obus de char.

Pages

S'abonner à RSS - Azerbaïdjan

Suivez nos pas...