Démarches Consulaires: Azerbaïdjan

Nous avons traversé l'Azerbaïdjan à l'aide de visa touristiques assez classiques obtenus auprès de l'ambassade d'Azerbaïdjan à Tbilissi (Géorgie). La validité d'un visa de ce type est d'un mois et débute à la date inscrite par l'employé de l'ambassade sur le sticker apposé sur votre passeport. C'est pourquoi il est préférable d'inscrire une date d'entrée sur le formulaire de demande de Visa, car en l'absence de cette information, l'employé inscrira la date qu'il souhaitera.Pour obtenir ce visa, nous avons du nous présenter à l'ambassade d'Azerbaïdjan en Géorgie et prendre un formulaire de demande de visa par personne. Le service de sécurité engagé par l'ambassade dispose d'un stock de ces documents et semble plus ou moins informé sur les démarches à effectuer. Le problème est qu'ils parlent un anglais très approximatif et que pour toutedemande d'information complémentaire, mieux vaut vous rendre sur place avec un traducteurcapable de parler géorgien, russe, azéri ou éventuellement turc. Nous avons essayé d'expliquer au vigile que nous voulions avoir un entretien avec un employé de l'ambassade pour obtenir plus d'informations, mais sans rendez-vous vous peinerez à dépasser le mur d'enceinte, et si vous y parvenez, les chances que vous avez de passer la seconde porte sont infimes. Là, toutefois, un employé de l'ambassade parlant un anglais plutôt correct peut s'adresser à vous et vous renseigner plus où moins (s'il n'est pas en vacance...), mais ses réponses plutôt brèves et il vous faudra formuler des questions concises. Ne vous attendez pas à discuter avec lui autour d'un verre de thé !Pour obtenir le visa, nous avons dû fournir les pièces suivantes :

  • Un formulaire de demande de visa dument rempli par demande,
  • Les passeports des demandeurs,
  • Deux photos d'identité,
  • La somme de 60 euros. L'employé de l'ambassade nous a proposer deux solutions : la première consistait à lui remettre directement la somme en espèce, la seconde consistait à nous rendre à la banque qu'il nous indiqua, effectuer un versement en Euro sur le compte de l'ambassade (dont il nous donna les coordonnées ), et revenir ultérieurement à l'ambassade avec bordereau de la banque prouvant que l'opération avait bien eu lieu. Bien que nous n'ayons aucune raison de mettre en doute l'intégrité de l'employé de l'ambassade, nous avons préféré la seconde option, malgré le délai de traitement qu'elle occasionnait.

L'obtention des visas s'est faite donc en 3 étapes :

  • Premièrement nous nous sommes présenté à l'ambassade, pris les formulaires de demande de visa (nous les avons rempli chez nous, à tête reposée, mais il est tout à fait possible de les remplir sur place pour gagner du temps), les remettre remplis avec les photos d'identité à l'employé de l'ambassade qui vous proposera alors les deux moyens de paiement. Si vous choisissez celui de la banque, comme nous, ils vous remettra un feuilletà présenter au guichet de la banque.
  • Deuxièmement nous nous sommes rendu à la banque indiquée par l'employé de l'ambassade. Elle n'est pas très facile à trouver, nous l'avons indiqué par une épingle sur la carte. La banque est principalement constituée de deux guichets. Vous présentez lefeuillet de l'ambassade à celui de droite, vous devrez aussi présenter une pièce d'identité. L'employée effectuera quelques opérations et vous remettra un petit couponque vous devrez remettre à l'employée du second guichet, au fond, accompagnée de lasomme que vous devez verser pour l'obtention de vos visa. Une fois l'opération effectuée, vous recevrez un nouveau coupon que vous devrez présenter à l'employé de l'ambassade. Pour cette transaction, la banque a pris une commission de 2 GEL(georgian Lari).
  • Troisièmement nous sommes retourné à l'ambassade avec le nouveau coupon que nous a remis la banque. Là vous devrez remettre vos passeports à l'employé qui les conservera quelques heures, le temps d'éditer les autocollants, de les apposer sur vos passeports et d'y inscrire les dates de validité. En déposant tous les documents en fin de matinée, nous avons récupéré nos passeports avec nos visas aux alentours de 15h00 le jour même.

La période d'un mois étant trop courte pour espérer traverser l'Azerbaïdjan d'Ouest en Est et embarquer dans la foulée pour le Kazakhstan depuis Baku, nous avons décidé d'effectuer cela en deux étapes, et deux visas donc (un premier visa pour traverser le pays à pied, un second pour nous rendre à Baku en bus et obtenir un billet pour le navire en partance pour le port d'Aktau au Kazakhstan ). Le second visa fut identique au premier et obtenu avec la même facilité (hors mis un petit problème technique de l'ambassade qui ne fut plus en mesure d'éditer les autocollants pendant deux jours, ce qui nous valu deux jours d'attente supplémentaire. Rien de bien grave en somme )

Pays: 

Tags: 

Suivez nos pas...