À propos

Tout En Marchant est un tour du monde à pied, sans le sou (ou presque), commencé en Mai 2008 à Valence.

Alors durant toutes ces années le projet a connu des changements, nous étions 8 au moments du départ par exemple. Je vous invite consulter l’historique du projet pour voir son évolution.

Alors quand je dit à pied, c’est à pied. Y’a pas de concessions, juste des partis un peu technique qui rajoute du piquant. C’est pas un hivers à -25°C ou des distances de 600km sans village qui change la donne. Je dirais même que c’est justement dans ces partis un plus “engagées” que voyager à pied, connecté à son environnement, prend tout son sens.

Voyager d’accord, mais pourquoi à pied?

Eh bien pour moi voyager à pied a 3 gros avantages:

  1. S’offrir le degrés maximum de liberté car elle permet de s’affranchir des routes. On n’hésite pas à prendre les plus petits chemins possible car même si ils se perdent ou s’arrêtent soudainement on peut très bien continuer à travers champs et forêts. Voyager dans cet esprit permet d’aller au plus profond de l’arrière pays de se mettre en marge du monde moderne. C’est cette pause à l'abri du temps galopant que je recherche.
  2. Marcher induit donc un rapport au temps totalement différent. Aujourd’hui tout s’accélère. Dans ce monde inter-connecté on a tous l’impression de manquer de temps. La marche devient ici une démarche. Celle de mettre le pied en dehors du cercle et de faire pause. On se donne le temps de réfléchir sur nous même, sur le monde et d’y choisir une place plus consciemment choisi.
  3. À pied, il n’y a aucune barrière entre nous et les gens qu’on croise. Il n’y aucune machine pour les impressionner, aucune inertie qu’ils seraient gêné de briser. Dès lors le contact se fait naturellement et de rencontre en rencontre le voyage enrichit notre palette de nuances nouvelles.


Et le budget alors? pourquoi voyager sans le sou?


Quand on voyage sur plusieurs années limiter son budget c’est une nécessité certes mais c’est aussi un choix, une philosophie qui apporte de réels avantages.

  1. Ça oblige à rabaisser nos standards et ce faisant à se rapprocher des populations de l’arrière pays et à permettre une immersion plus profonde. Cela permet d’apprécier des douches même à l’eau froid dans un coin d'écurie, des repas très simples que l’on nous offre et de partager une chambre à coucher parfois très sommaire avec nos hôtes du jour.
  2. Être à l’aise dans l’austérité apporte un degrés de liberté supplémentaire dans la mesure où l’on ne perçoit plus la nature comme un environnement inhospitalier et ce faisant cela ouvre les portes des grandes traversées d'étendus sauvages que j’affectionne particulièrement.


Il y a tellement à dire sur la philosophie qu’implique le voyage vagabond. Pour connaître en profondeur ma vision de la chose, je vous invite à lire l’article détaillé que j’ai écris pour carnet d’aventure n°37 “la sobriété heureuse”.

D’un point de vu concret nous avions défini un budget de 2€/j au moment du départ. Cela bien entendu de n’intègre pas les dépenses matérielles et visas mais uniquement le coût de la vie au quotidien. Ce budget très limités et dogmatique au début a eu tendance à devenir plus flexible avec le temps. Même si la plus part du temps je ne dépasse pas où suis même en dessous, il m’arrive de pousser la limite par exemple:

  • En ville avec les transports et un coût de la vie plus élevé.
  • En hospitalité parce que notre hôte nous emmène dans un restaurant légèrement plus cher.
  • Pour découvrir un nouveau plat qui se situe légèrement au-delà de ce que le budget permettrait.


je vous souhaite un joyeux vagabondage sur ce site car comme le dit si bien Marek Halter

“un rêve de voyage, c’est déjà un voyage.”

Suivez nos pas...